Et la parole d’Allah (Il est élevé) : 

“Certes, Ibrahim(Abraham) était un imam modèle, constant dans l’obéissance à Allah, voué exclusivement à Lui et il n’était pas du nombre des associateurs.(1)”

Et Il dit (Il est élevé) : 

“Et ceux qui n’associent pas à leur Seigneur.”

Il est rapporté de Housayn Ibn ‘Abd ArRahman qu’il dit: “ J’étais auprès de Sai’d Ibn Joubayr et il dit: “Qui d’entre vous a vu la météorite qui est tombé la nuit dernière ?  Je dis alors : “Moi”, puis ensuite, je dis : “Cependant, je n’étais pas en prière [j’étais en état d’éveil car] je me suis fait piquer”, il [ Sai’d] dit : “ Qu’as-tu donc fait ?”

Je dis : “J’ai demandé qu’on me fasse la roqya(2).“

Il dit : “Qu’est-ce qui t’a poussé à faire cela ?”

Je dis: “Un hadith(3) que Ac-Cha’bi nous a rapporté.”

Il dit : “Et que vous a t-il rapporté?”

Je dis : ”Il nous a rapporté selon Bourayda Ibn Al Housayb qu’il dit : “Point de roqya si ce n’est pour le mauvais oeil(4) ou la piqûre de bête (la piqûre ou la morsure empoisonnée)(5)””

Il dit: “Certes, celui qui s’arrête à ce qu’il a entendu a bien agit, cependant Ibn ‘Abbas nous a rapporté du prophète (éloges et salut d’Allah sur lui) qu’il dit : 

“Les communautés me furent présentées, et je vis un prophète accompagné d’un groupe de personnes (de 3 à 10 personnes), un prophète accompagné d’un ou deux hommes, un prophète avec lequel il n’y avait personne, jusqu’au moment où une foule immense m’apparut, je croyais qu’ils étaient les membres de ma communauté, on me dit alors : “C’est Moussa et son peuple.” Je regardai et soudainement une immense foule (apparut) et on me dit: “C’est ta communauté, avec eux il y a soixante dix mille (personnes) qui entreront au paradis sans jugement ni châtiment.”, ensuite le prophète se leva et rentra dans sa demeure.

Les gens se sont alors mis à spéculer au sujet des soixante dix mille, certains dirent: “ Il se peut que ce soit ceux qui ont accompagné le Messager d’Allah (éloges et salut d’Allah sur lui) et d’autres dirent : “ Il se peut que ce soit ceux qui sont nés dans l’islam et qui n’ont rien associé à Allah, et ils évoquérent des choses, le Messager d’Allah (éloges et salut d’Allah sur lui) sortit (de chez lui) et ils l’informérent donc (de cette discussion), il dit alors : “ Ce sont ceux qui ne demandent pas qu’on leur fasse la roqya, qui ne demandent pas qu’on leur fasse de cautérisation (qui consiste à refermer une plaie avec du feu), qui n’ont pas de superstition(6) et qui placent leur confiance en leur Seigneur.”

‘Okasha Ibn Mihsan se leva et dit: “ Invoque Allah pour que je fasse partie d’eux.”

Il dit : “Tu fais partie d’eux.”

Ensuite, un autre homme se leva et dit : “ Invoque Allah pour que je fasse partie d’eux.”

Il, éloges et salut d’Allah sur lui, dit alors : “‘Okasha t’a devancé dans celle-ci(dans cette demande).”


(1) Cheikh Salih Al Fawzan a dit dans le résumé de l’explication du livre de l’unicité à la page 34 :  “Il s’est certes séparé des polythéistes avec son coeur (en ayant de l’inimitié pour eux), avec sa langue (en réprimant leur association) et avec son corps (en se séparant physiquement d’eux) et il blâma ce sur quoi il était (comme association).”

(2) Cheikh Salih Al Fawzan a dit dans le résumé de l’explication du livre de l’unicité à la page 38 :  “La roqya (ou incantation) consiste en la lecture du Coran et des invocations légiférées sur celui qui est touché par une maladie ou ce qui y ressemble.”

(3) C’est-à-dire une parole du Prophète éloge et salut d’Allah sur lui.

(4) Comme le Prophète (éloge et salut d’Allah sur lui) a dit : “Le mauvais oeil est vérité.” 

(Rapporté par Al Boukhari n° 5944 et Mouslim n° 2187)

Par conséquent, la personne qui a une mauvaise âme envieuse peut toucher l’envié par son mauvais oeil en lui causant nuisance dans ses biens, sa personne ou sa famille et c’est pour cela qu’il nous est légiféré de demander à Allah qu’Il bénisse les choses qui nous plaisent et dont nous sommes envieux.

(5) Cheikh Ibn Baz a dit dans son explication du livre de l’unicité à la page 29 au sujet de ce hadith : “Ce qui est voulu dans le hadith n’est pas que la roqya est limitée à ces deux choses, plutôt les savants ont orienté son sens vers la primauté, c’est-à-dire qu’il n’y a pas une roqya plus à même d’être pratiquée si ce n’est contre le mauvais-oeil et la piqûre de bête, car les hadiths indiquent l’autorisation de pratiquer la roqya pour autre que le mauvais-oeil et la piqûre de bête.

(6) La superstition consiste à s’attacher à une chose qui n’a aucune réalité, la superstition poussera la personne à délaisser ou à entreprendre une affaire qu’il envisage d’accomplir en fonction d’une chose qu’il voit (comme un chat noir), qu’il entend (comme le hulullement d’un hibou) ou bien en fonction d’un endroit ou d’un temps comme la superstition vis-à-vis du vendredi 13.


 

بَابُ مَنْ حَقَّقَ التَّوْحِيدَ دَخَل الْجَنَّة بِغَيْر حِسَابٍ

وَقَوْلُ اللَّه تَعَالَى : (إِنَّ إِبْرَاهِيَمَ كَانَ أُمَّةً قَاَنِتًا لِلَّهِ حَنِيفًا وَلَمْ يَكُ مِنَ الْمُشْرِكِينَ (120))(النحل) ، وقَالَ : (وَالَّذِينَ هُم بِرَبِّهُم لَا يُشْرِكونَ (59))(المؤمنون) . 

عَنْ حُصَيْنِ بنِ عَبْدِ الرَّحْمَنِ قَالَ: كُنْتُ عِنْدَ سَعِيدِ بِنِِ جُبَيْرٍ فَقَالَ: أَيُّكَُمْ رَأَى الْكَوْكَبَ الَّذي انْقَضَّ الْبارِحَةَ؟ فَقُلْتُ: أَنا، ثُمَّ قُلْتُ: أَمَا إِنِّي لَمْ أَكُنْ فِي صَلاةٍ، وَلَكِنِّي لُدِِغْتُ، قََالَ: فَمَا صَنَعْتَ؟ قُلْتُ: ارْتَقَيْتُ قَالَ: فَمَا حَمَلَكَ عَلَى ذَلِكَ؟ قُلْتُ: حَديثٌ حَدَّثَناهُ الشَّعْبِيُّ، قَالَ وَمَا حَدَّثَكَُمْ؟ قُلْتُ: حَدَّثَنا عَنْ بُرَيْدَةَ بنِ الْحَصيبِِ أَنَّهُ قَالَ: لَا رُقْيَةَ إِلَّا مِنْ عَيْنٍ أَوْ حُمَةٍ. قَالَ: قَدْ أَحْسَنَ مَنْ اَنْتَهَى إِلَى مَا سَمِعَ. وَلكِنْ حَدَّثَنَا ابْنُ عَبَّاسٍ عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ أَنَّهُ قَالَ : ( عُرِضَتْ عَلَيَّ الْأُمَمُ، فَرَأَيْتُ النَّبِيَّ وَمَعَهُ الرَّهْطُ، وَالنَّبِيَّ وَمَعَهُ الرَّجُلُ وَالرَّجُلانِ، وَالنَّبِيَّ وَلَيْسَ مَعَهُ أَحَدٌ، إِذْ رُفِعَ لِيَ سَوادٌ عَظيمٌ، فَظَنَنْتُ أَنَّهُم أُمَّتِي، فَقِيلَ لِي: هَذَا مُوسَى وَقَوْمُهُ، فَنَظَرْتُ فَإِذا سَوادٌ عَظيمٌ، فَقِيلَ لِيَ: هَذِهِ أُمَّتُكَ وَمَعَهُم سَبْعونَ ألفاً يَدْخُلونَ الْجَنَّةَ بِغَيْر حِسَابٍ وَلَا عَذَابٍ ) ، ثُمَّ نَهَضَ فَدَخَل مَنَزَلَهُ. فَخاضَ النَّاسُ فِي أُولَئِكَ، فَقَالَ بَعْضُهُم: فَلَعَلَّهُم الَّذِينَ صَحِبُوا رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ. وقَالَ بَعْضُهُم: فَلَعَلَّهُم الَّذِينَ وُلِدُوا فِي الْإِسْلَامِ فَلَمْ يُشْرِكُوا باللَّهِ شَيْئاً، وَذَكَرُوا أَشْياءَ، فَخَرَجَ عَلَيْهِم رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فَأَخْبَرُوهُ، فقَالَ: ( هُم الَّذِينَ لَا يَسْتَرْقونَ وَلَا يَكْتَوونَ وَلَا يَتَطَيَّرونَ وَعَلَى رَبِّهُم يَتَوَكّلُونَ) ، فَقَامَ عُكَّاشَةُ بنُ مِحْصَنٍ فَقََالَ: ادْعُ اللَّهَ أَنْ يَجْعَلَنِي مِنْهُم. قَالَ: ( أَنْتَ مِنْهُم) ثُمَّ قَامَ رَجُلٌ آخَرُ فَقَالَ: ادْعُ اللَّهَ أَنْ يَجْعَلَنِي مِنْهُم. فَقََالَ : ( سَبَقَكَ بِها عُكَّاشَةُ)

 

©2020 ahl sunnah traduction - Tous droits réservés. ahl sunnah traduction - Mentions légales - Réalisé par WST

free hit counter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?