قال ابن مسعود رضي الله عنه:

(يوشك أن تطلبوا في قراكم هذه طستاً من ماء فلا تجدونه، ينزوي كل ماء إلى عنصره؛ فيكون في الشام بقية المؤمنين والماء).

قال الحاكم: صحيح الإسناد، ووافقه الذهبي والألباني،

وقال الألباني: والحديث وإن كان موقوفاً، فهو في حكم المرفوع، لأنه لا يُقال من قِبَل الرأي كما هو ظاهر ….. والأقرب أن يكون بين يديّ القيامة. اهـ.

ونقل الشيخ الألباني رحمه الله النص التالي: (وأشارت دراسة في الولايات المتحدة الأميركية أن العالم سوف يتعرّض لنقص في موارد المياه التي لا علاج لها، ولن تفيد الطرق التقليدية في توفير المياه، مثل السدود والخزانات والقنوات) (الأهرام 2/ 10 / 1985). اهـ.

Ibn Messa’oud, qu’Allah l’agrée, a dit :

“Peu s’en faut que vous demandiez un récipient d’eau dans vos villages mais que vous ne puissiez en trouver, toute eau se retirera à sa base, l’eau et le reste des croyants seront alors présents au Sham.*”

Al Hakim a dit que cela est authentique au niveau de la transmission, Adh-Dhahabi et Al Albani ont concordé avec lui.

 

Et Al Albani a dit dans As-Silsilah As-Sahiha p210-211 vol 7 :

“Et le hadith, même s’il est est Mawqouf (c’est une parole attribuée à Ibn Messa’oud), il prend le statut du hadith Marfou’ (la parole élevée au Prophète, éloge et salut d’Allah sur lui) car ces paroles en apparence ne peuvent être proférées à partir d’une simple opinion, et ce qui est plus probable est que cela se produira à proximité de la résurrection. Une étude aux Etats-Unis d’Amérique nous indique que le monde sera exposé à un manque au niveau des ressources d’eaux dont on ne peut remédier et dont aucune manière traditionnelle d’approvisionnement des eaux comme les barrages, les bassins et les canaux ne pourra servir.”

 

*Le Sham est une région qui est composée de quatre pays qui sont le liban, la Palestine, la Jordanie et la Syrie.


Selon un rapport inquiétant de l’ONU, près de la moitié de la population mondiale soit 3,6 milliards de personnes vivent déjà dans des zones où l’eau peut manquer au moins un mois par an et ce chiffre pourrait atteindre 5,7 milliards d’individus en 2050.

Selon des chercheurs allemands, plus d’une grande métropole sur deux pourrait dès 2050 manquer d’eau et subir des ruptures de son approvisionnement.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le jeudi 22 mars, l’Unesco publie un rapport qui alerte une nouvelle fois sur l’état désastreux de nos nappes phréatiques. En 2050, ce sont jusqu’à 6 milliards d’êtres humains qui risquent ainsi d’être confrontés à des pénuries d’eau régulières.

©2021 ahl sunnah traduction - Tous droits réservés. ahl sunnah traduction - Mentions légales

 

free hit counter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?